Pour accéder à toutes les fonctionnalités de ce site, vous devez activer JavaScript. Voici les instructions pour activer JavaScript dans votre navigateur Web. Brigitte Bauer - Dogwalk

Dogwalk
Lire le texte | Diaporama | Retour à la galerie


  • Brigitte Bauer promène son chien tous les jours le long du Rhône, dans les environs d’Arles. Elle emporte toujours avec elle son téléphone portable pour photographier son chien quand il explore le territoire.

    Les animaux possèdent leurs propres territoires définis par les odeurs et les sons. Quand des maîtres promènent leurs chiens, ces derniers, en se laissant guider par leurs sens, interrogent nos frontières humaines plus rigides établies par la loi et les barrières. Les animaux comme les chiens mettent au défi notre interprétation du monde et de ses frontières fixes, ces frontières dont nous avons besoin pour notre sécurité. Les chiens suggèrent qu’il existe une autre manière de naviguer dans le monde, une autre manière de voir, et ramènent les humains à un temps plus ancien, un temps d’avant les nations et les frontières formelles, à une vie utopique imaginaire dont la peur serait absente. C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que nous avons des chiens : ils nous rappellent qu’il est possible de s’affranchir des contraintes des frontières, et de considérer le monde comme un ensemble de territoires liquides.

    Paul Wombell, 2014

    pour l'exposition France(s) Territoire liquide au TriPostal, Lille, 2014


    Dogwalk
    Lire le texte | Retour à la galerie

    2013-10-26 17.52.10

    Impression numérique, formats et supports variables



    2011-10-30 16.01.36

    Impression numérique, formats et supports variables



    2013-06-20 08.32.33

    Impression numérique, formats et supports variables



    2012-01-08 15.31.56

    Impression numérique, formats et supports variables



    2011-09-21 17.40.45

    Impression numérique, formats et supports variables



    2013-08-19 19.49.58

    Impression numérique, formats et supports variables



    2013-07-10 08.53.39

    Impression numérique, formats et supports variables



    7-1

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-2

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-3

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-4


    7-5

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-6

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-7

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-8

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-9

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-10

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-11

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-12

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-13

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-14

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    7-15

    impression à encres pigmentaires

    50x70cm, édition 3 + 1 EA



    Vue de l'exposition France(s) territoire liquide, Tripostal Lille 2014


    Vue de l'exposition France(s) territoire liquide, Tripostal Lille 2014


    © Sylvain Martin / FTL


    Dogwalk
    2011 - 2014

    Brigitte Bauer promène son chien tous les jours le long du Rhône, dans les environs d’Arles. Elle emporte toujours avec elle son téléphone portable pour photographier son chien quand il explore le territoire.

    Les animaux possèdent leurs propres territoires définis par les odeurs et les sons. Quand des maîtres promènent leurs chiens, ces derniers, en se laissant guider par leurs sens, interrogent nos frontières humaines plus rigides établies par la loi et les barrières. Les animaux comme les chiens mettent au défi notre interprétation du monde et de ses frontières fixes, ces frontières dont nous avons besoin pour notre sécurité. Les chiens suggèrent qu’il existe une autre manière de naviguer dans le monde, une autre manière de voir, et ramènent les humains à un temps plus ancien, un temps d’avant les nations et les frontières formelles, à une vie utopique imaginaire dont la peur serait absente. C’est peut-être d’ailleurs pour cette raison que nous avons des chiens : ils nous rappellent qu’il est possible de s’affranchir des contraintes des frontières, et de considérer le monde comme un ensemble de territoires liquides.

    Paul Wombell, 2014

    pour l'exposition France(s) Territoire liquide au TriPostal, Lille, 2014